Lorsque nos hôtes arrivent à Cal Soldat, une fois logés, ils visitent les installations : bibliothèque, cave, four et, dans salle de réunion, nous projetons notre histoire à Cal Soldat. Et on nous demande : vous êtes arrivés comment ici ?

Alors… Rosa allait conquérir le château de Mur et il y a eu une trouvaille de deux fées et depuis… (vous devrez venir pour connaître l’histoire). Mais aujourd’hui nous vous invitons à visiter l’ensemble de Mur, formé par le château et la collégiale de Sainte Marie.

Le château, datant de 989, avec son impressionnante forme de bateau que, pendant l’hiver, navigue dans les mers de brouillard. La tour de l’hommage, point central des châteaux frontaliers avec Al-Andalus, est une tour de garde depuis où l’on aperçoit un immense horizon.

Nous sommes au s. XI, le comte Ramón IV de Pallas Jussà, seigneur du château et son épouse Valença, fille d’Arnau Mir de Tost, impulsent la construction de la collégiale dédiée à Sainte Marie qui, en 1069 fut sacrée par l’évêque d’Urgel, Guillem Arnau.

Dans un endroit comme celui-ci, les pouvoirs civil et spirituel se sont rencontrés. Les secrets de l’histoire, connus de peu de personnes, aujourd’hui est une découverte : la vie des gens, ses hommes, l’influence des femmes.

VENEZ LES CONNAÎTRE !

– Arnau Mir de Tost.- Chevalier médiéval, homme oublié de nos jours, il a conquis les territoires musulmans depuis les Pyrénées jusqu’au-delà de Lérida et Saragosse. À Mur, conjointement avec Ramón IV, il a organisé des stratégies pour les batailles.

– La Collégiale de Mur.- Huit siècles après, elle a été la protagoniste à sauver le romanique catalan.

Que s’est-il passé ? D’abord, il faut rappeler que la meilleure collection de romanique se trouve dans le MNAC de Barcelone.

Cette histoire a commencé autour de 1919, lorsque l’on a initié l’arrachement des peintures romaniques à Mur, au travers la technique de strappo, et finit par leur vente aux enchères à l’hôtel Savoy à New York.

Aujourd’hui, elles se trouvent dans le musée de Beaux Arts de Boston mais une parfaite reproduction de ce chef d’œuvre peut être vue dans la collégiale.

Nous devons signaler que, « grâce à » ces turbulants faits, le reste du romanique catalan a été sauvé.

Un magnifique roman historique de l’écrivain Martí Gironell (Strappo) nous emmène par l’histoire en nous expliquant ce qu’il est arrivé.

Saviez-vous que Picasso s’est inspiré du romanique ? Il était attiré par le mystérieux regard des figures, la représentation du ciel, de l’enfer, de la mort et de l’au-delà.

-Saviez-vous que les premiers documents en langue catalane ont été rédigés dans le château de Mur ? Vers l’an 1035 nous avons un premier document : le serment de fidélité de Radulf Oriol au Comte del Pallars Jussà, Ramón IV.

Nous recommandons de visiter le château et la collégiale qui gardent encore plus de secrets.

Toute la visite est guidée et expliquée avec davantage de détail.

Château et collégiale, ils y sont, fiers, vigilants et solitaires en même temps.

Prenez une pause pour profiter de la culture et de l’histoire.

À CAL SOLDAT nous vous accueillerons avec plaisir.