Il est 8 h du matin et, à la place, nous trouvons les sempiternelles arcades, le restaurant, l’ambiance, les sourires, les nerfs et l’arôme à café.

Adultes, jeunes et petits révisent : sacs à dos, poches, plans…

La veille, ils ont regardé un reportage de Congost (le canyon) leur expliquant l’histoire, les précautions à prendre en considération, l’équipement à emporter, croquis…

Sommes-nous prêts ?

Quelles vibrations entre famille et amis produit cette sortie en expédition !

Le canyon de Mont-Rebei, territoire méconnu, est un chef d’œuvre de la nature, où la rivière Noguera – Ribagorzana depuis des siècles s’est forgée un chemin au travers de la Sierra del Montsec. Formant une gorge de 500 m de profondeur, elle sert de frontière entre la Catalogne et l’Aragon.

40 minutes en voiture et nous arrivons à La Masieta, parking, point de renseignements et agro-magasin. Il faut rappeler qu’hier, lors de la petite fête de préparation, nous vous avons parlé du travail réalisé par la fondation La Pedrera dans cet espace de protection de la nature.

Nous suivons notre chemin et voyons des paysages abrupts, à la fois spectaculaires et frappants.

Quelles sensations ! Nous traversons un pont suspendu et pénétrons petit à petit dans un chemin étroit creusé dans la roche au milieu du mur.

L’ambiance et le paysage nous envahissent, on ressent sa respiration, son cœur, mélangé avec la rumeur de l’eau et le chuchotement de l’air. C’est un espace impressionnant où l’on arrive à sentir la rencontre avec mère Gaia.

Dans les espaces de repos vous pouvez prendre des photographies pour emporter les souvenirs et sensations de ce voyage.

Et nous sommes arrivés au point où le Congost ouvre. Spectaculaire ! Jusqu’à présent, nous sommes sur le mur de la Catalogne. Deux options :

1. Repos, bavardage, boisson fraîche et retour calme en admirant le paysage de l’autre côté.

2. Est-ce que nous continuons le voyage vers l’Aragon?

Rappelez-vous que, à Cal Soldat, nous vous avons informé qu’en 2013 on a construit le deuxième pont suspendu pour traverser de l’autre côté et monter et descendre le mur par le biais d’escaliers en bois jusqu’à Montfalcó.

Nous continuons… Après une petite pause, nous traversons déjà le deuxième pont et nous nous préparons à prendre l’envol par les escaliers, où certainement nous verrons l’aigle royal, le gyapète barbu et d’autres petits oiseaux qui nichent dans les murs.

 

Nous arrivons à Montfalcó et, dans l’auberge Casa Batlle, après avoir remis nos forces, visite à la chapelle romanique de Sainte Quiteria et Saint Boniface. Spectacle visuel, nous sommes dans le sommet de la montagne ; au fond, la rivière ; à droite, nous voyons la vallée d’eau du marécage de Canellas ; et, face à nous, côté Catalogne, la chapelle de la Vierge de la Pertusa qui nous attend pour une autre excursion.

De retour à Montfalcó, nous remarquons le silence des rochers, mais les pierres des ruines nous parlent.

Retour depuis Montfalcó

– Rentrer par le même chemin mais en remarquant que le paysage que nous voyons est totalement différent à celui de l’allée.

– Retour en catamaran par le fond du canyon.

– En taxi (ce n’est pas une blague : il y a un service de taxi depuis l’auberge jusqu’à La Masieta).

Dès que nous serons détendus avec un thé ou café, nous profiterons des anecdotes de la journée et nous vous raconterons les nouvelles excursions telles que : La Grande Muraille de Finestres, qui est un caprice de la géologie.

De Montclus, village ouvert para un tremblement de terre. Altimiris, colonie du s. V qui, avec une montée de 400 m, vous ferra vous rappeler le Machu Picchu.

À CAL SOLDAT, vous êtes chez vous. Nous vous aiderons à organiser celles-ci et d’autres sorties pour vos amis et famille et profiter d’un territoire inconnu auquel vous reviendrez.