Aujourd’hui, nous nous sommes levés à Cal Soldat, c’est l’hiver et chaque matin, je me rends au milieu du patio pour voir ce que la journée nous offre. Je regarde les pierres qui construisent les différents espaces, ils semblent parler avec cette couleur dorée et brillante due à l’impact des premiers rayons du soleil.

Je me demande ce que ces murs de pierre blanche ont vécu, ces innombrables histoires, maintenant devenues souvenirs. Je tourne la vue vers l’ouest et là, imposant avec ces premiers rayons de lumière, nous salue le château de Mur, toujours imposant et fidèle gardien de Cal Soldat.
Je suis la petite promenade avant d’aller prendre mon petit déjeuner et, au fond, je suis attiré par une longue vue sans fin. L’immensité grandit à chaque pas qui me rapproche du balcon sud, le cœur se fait sentir comme si je savais ce que j’allais vivre.
La présence et la beauté qui s’ouvrent devant moi me laissent bouche bée, seul le silence est digne de ce décor majestueux.

Une mer extraordinaire de brume inonde ma vision et suit à la perfection les limites de la vallée de Noguera Pallaresa et de toute la dépression du Tremp. De cet immense brouillard, différents reliefs se détachent en un contraste parfait ; le Montsec, au sud, et plus loin, au nord, la montagne de Sant Corneli, la Sierra de Sillar et Carrànima.
Soudain, ce paysage, cette image sans fin, m’offre l’expérience et la compréhension que bien de géologues souhaiteraient expérimenter. Voir la scène presque parfaite et exacte de cet endroit il y a 55 millions d’années. La brume devenue mer…
Sans le vouloir, ce récit géologique m’attrape et je commence à voyager dans le temps, au moment où pour la première fois le Montsec est sorti du fond de la mer… la dernière mer qui a occupé les Pyrénées. En ce moment passé, pour la première fois, la dépression du Tremp au nord et la vallée d’Ager au sud s’individualisent. Ces deux bassins étaient en réalité deux golfes, c’est-à-dire, deux parties de la mer qui pénètrent en terre ferme.

Mer de brume

Pendant ce temps, Cal Soldat es resté près de cinq millions d’années dans l’eau, à faible profondeur, sous un climat plus ou moins chaud et où les conditions ont rendu possible l’accumulation de nombreuses formes de vie, formant des récifs, des plages, etc.
Aujourd’hui, avec les pierres avec lesquelles Cal Soldat et ses environs ont été construits, nous pouvons connaître cette mer et bien plus encore. Les types de roches et organismes fossiles trouvés font partie des pièces de ce merveilleux puzzle qui est l’histoire géologique de ce terroir. Un voyage de plus de 550 millions d’années où des nombreux reliefs, climats, paysages et formes de vie sont apparus ont fait de cet endroit tranquille et singulier un véritable livre ouvert de la géologie.

Petit à petit je sors de cette histoire de fées. J’ignore si des minutes ou des millions d’années se sont écoulées mais… la journée à Cal Soldat vient de commencer au-dessus de la Mer de brume.
Remerciements
Vidéo : Jordi Peró
Rédaction : Gonzalo Rivas